MissionH24 dépasse le 290 km/h

Le prototype de course à hydrogène a fait une pointe de vitesse, hier, dans la ligne droite des Hunaudières, sur le circuit des 24 H du Mans. L’objectif initial était 300 km/h. Mais, c’est une belle performance.

292,8 km/h selon le pilote Stéphane Richelmi… 290,8 km/h selon les écrans de contrôle… La différence est minime, mais c’est le dernier chiffre qui sera retenu pour cette tentative de record de vitesse de pointe. C’est la première fois que la H24 est chronométrée aussi vite. L’exploit est d’autant plus grand que les pneus slick n’avaient pas encore atteint leur température optimale de fonctionnement, et que la piste commençait à se couvrir d’une pellicule d’humidité.

Avec ce record, MissionH24 écrit une nouvelle page de l’histoire du sport automobile. A distance, la performance a été saluée dans le cadre du symposium hydrogène qui se tenait au même moment. Un peu plus tôt dans la matinée, une table ronde sur la compétition automobile s’était tenue en présence notamment de Pierre Fillon, Président de l’ACO, de Bassel Aslan, de GreenGT, et avec la participation de Philippe Rosier, PDG de Symbio.

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaire

H2Today / Seiya Consulting