Air Liquide va installer un électrolyseur de 30 MW en Allemagne

Le groupe français monte en puissance sur l’hydrogène vert. Il prévoit de construire à Oberhausen, en Allemagne, une unité de production par électrolyse d’hydrogène à partir d’eau et d’électricité renouvelable. D’une puissance à terme de 30 MW, mégawatts (MW), la première tranche de cette unité de production devrait être opérationnelle début 2023. Cet électrolyseur aura la particularité d’être relié à l’infrastructure locale existante de canalisations d’Air Liquide pour fournir en hydrogène renouvelable des industries clefs et la mobilité dans l’une des régions les plus industrialisées d’Allemagne, Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Près de 15 grands sites industriels sont déjà connectés à ce réseau aujourd’hui.

Cet électrolyseur géant sera le premier construit dans le cadre du partenariat d’Air Liquide avec Siemens Energy. La solution technologique est de type PEM (Membrane Échangeuse de Protons). Pour accélérer la mise en œuvre de ce projet, un financement public lui a été accordé par le ministère fédéral allemand de l’Economie et de l’Energie.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

Laisser un commentaire

H2Today / Seiya Consulting