Le futur d’Alpine passe-t-il par l’hydrogène ?

L’image enflamme la toile. L’institut international de Design (IED) de Turin a collaboré avec la marque du groupe Renault pour réaliser un concept-car qui sera présenté le 18 mars. L’4810 aura une motorisation hydrogène.

C’est par un post sur le blog de l’IED que l’information a été révélée. Ainsi, 28 étudiants en Master design transport de cette école ont collaboré avec Alpine pour élaborer la supercar de demain. Le fruit de leurs travaux sera dévoilé en streaming le 18 mars sur ce site. L’IED ne rèvèle que très peu de détails. On sait simplement que c’est une voiture à deux places, avec motorisation hydrogène. Elle préfigure la sportivité du futur, plus technologique et plus durable.

Alpine ne commente pas ce projet, ni sur son site, ni sur les réseaux. Il ne s’agit peut-être que d’une collaboration sans lendemain. Néanmoins, c’est la seconde fois qu’un concept car en lien avec le groupe Renault fait référence au moteur à hydrogène. La marque au losange doit dévoiler en mai prochain un autre concept réalisé en interne et utilisant a priori la même technologie.

L’A4810* ne roulera peut-être jamais sur les routes. Mais, elle aurait fière allure aux 24 h du Mans…

*Si on tape 4810, on s’aperçoit que ce chiffre correspond à la hauteur du Mont Blanc ! Et comme la montagne sépare la France et l’Italie, why not.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting