Delta rejoint Airbus dans l’avion à hydrogène

Par un communiqué, la compagnie américaine annonce avoir signé un protocole d’accord avec Airbus pour préparer l’arrivée de l’avion à hydrogène et son écosystème.

C’est un renfort de poids. Après la France (Air France, ADP, aéroport de Lyon Saint Exupéry) et la Corée (Korean Air), c’est au tour des Etats-Unis de rejoindre l’initiative l’initiative lancée par l’avionneur européen. « L’hydrogène est un concept excitant qui permet de sortir du statu quo », se réjouit Pam Fletscher, la patronne de Delta Airlines. Elle souhaite être la première compagnie américaine à travailler avec Airbus sur ce projet.

La collaboration va concerner à la fois les aspects techniques liés aux avions (et l’impact sur la flotte de Delta, avec les temps de remplissage et l’autonomie), la réglementation et la mise en place d’un écosystème de production d’hydrogène vert.

Delta Airlines s’est fixé une ambition Flight to Net Zero. La compagnie fait aussi partie d’autres coalitions qui tendent vers le zéro émission.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting