BMW croit plus à l’hydrogène qu’à l’hybride

bmw-i8-hydrogen-fuel-cell-concept_100517225_l

Même si la marque investit actuellement dans la technologie et a présenté récemment plusieurs modèles, dont la 330 e, on considère malgré tout à Munich que les hybrides rechargeables ne sont qu’une solution temporaire.

Dans une interview accordée à Digital Trends, le responsable du développement de la pile à combustible chez le constructeur allemand, Merten Jung, donne son avis sur les apports de cette forme d’énergie. Selon lui, l’électrique et l’hydrogène vont cohabiter sur le long terme. La batterie sera réservée aux citadines parcourant de courtes distances tandis que la pile à combustible serait privilégiée pour les routières.

L’expert de BMW voit également un avantage à l’hydrogène : même si le réseau de pompe est aujourd’hui inexistant, son développement sera facilité par le fait que les stations-service existent déjà et qu’il faudra simplement une conversion des pompes dans un futur plus ou moins lointain.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting