BMW tenté par un proto à l’hydrogène aux 24 h du Mans

Ce n’est pas vraiment un scoop, puisque la rumeur court depuis déjà un certain temps. Mais dans une récente interview accordée au site Motorsport, le patron de la compétition chez BMW, Jens Marquardt, a déclaré qu’il n’était pas fermé à l’idée de faire courir une voiture à hydrogène aux 24 h du Mans. Il précise que c’est théoriquement possible à la suite d’une étude menée en interne. Le constructeur allemand en a parlé aux instances du WEC (le championnat du monde d’endurance) et de l’ACO (Automobile Club de l’Ouest, organisateur des 24 h). Pour autant, si la marque devait concrétiser ce projet, ce serait sous la forme d’un prototype engagé hors classement, dans le garage 56 qui est réservé aux véhicules innovants.

Et quand ? Sans doute pas avant 2021. C’est à cette date que la marque de Munich prévoit de produire un premier véhicule à pile à combustible en petite série. Le responsable de la compétition avance dans cet entretien que l’engagement en piste doit aussi refléter ce que l’on peut voir sur les routes.

Ce que révèle BMW, dans cette interview, est que les contraintes qui pourraient freiner l’utilisation d’une voiture de course à hydrogène seront levées d’ici 2024. C’est justement la date que vise l’ACO pour ouvrir la catégorie LMP1 des prototypes aux énergies alternatives, dont l’hydrogène.

 

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting