Bosch parlera d’hydrogène à l’IAA Mobility de Munich

A l’image du salon, qui n’a plus rien à voir avec le salon automobile de Francfort, l’IAA Mobility sera l’occasion dès ce lundi pour l’équipementier allemand de communiquer sur les voitures (de série et de course), les vélos électriques, les trottinettes, les motos et même les camions. Si Bosch a prévu essentiellement d’évoquer la mobilité électrique à batterie (avec le diagnostic dans le cloud et la recharge), il prévoit aussi de parler de l’hydrogène.

Le groupe travaille au développement de piles à combustible avec le suédois PowerCell. La production à grande échelle est prévue dès l’année prochaine, sachant que le système complet doit arriver sur le marché en 2023. Bosch vise d’abord les camions et les utilitaires, où l’hydrogène fait du sens avec une grande autonomie et une recharge rapide. L’équipementier prône l’utilisation d’hydrogène vert pour alimenter ces piles.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

Laisser un commentaire

H2Today / Seiya Consulting