Breeze : le train H2 britannique made by Alstom

Eversholt Rail et Alstom annoncent un plan audacieux pour booster l’industrie du train à hydrogène au Royaume-Uni, avec un investissement d’1 million £ supplémentaire (plus d’1 million €) pour développer une toute nouvelle classe de trains : la série 600. Cet investissement vient en réponse à la volonté du gouvernement britannique de décarboner l’industrie ferroviaire.

Les trains Breeze seront construits au Centre technologique des transports d’Alstom à Widnes, qui est en passe de devenir le premier centre de modernisation des trains au Royaume-Uni. Ce site deviendra également le centre d’excellence mondial d’Alstom dans la conversion à l’hydrogène quand ce projet sera en phase de production en série, créant plus de 200 emplois techniques hautement qualifiés dans le nord-ouest du pays.

A noter qu’une partie sera réalisée en France. Le site d’excellence de Tarbes sera en charge de l’ensemble du système de propulsion du train, incluant la chaîne de traction et les systèmes de génération d’énergie (pile à combustible, batterie et convertisseurs associés).

Alimentés par de l’hydrogène vert, ces trains offrent une mobilité dite à « zéro émission ». Alstom a déjà prouvé, avec le succès du Coradia iLint en Allemagne, que le train à hydrogène est une solution non seulement rentable mais aussi écologique.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting