Camions H2 : une offre étalée sur la décennie

Dans le cadre d’une conférence sur le camion à hydrogène, co-organisée par France Supply Chain et France Hydrogène, un aperçu a été donné sur l’offre en matière de poids-lourds à pile à combustible. Les constructeurs ont chacun leur calendrier d’ici 2030.

Le pionnier est bien entendu Hyundai, qui a commencé en 2021 à déployer des XCient Fuel Cell en Suisse et doit en livrer 1600 d’ici 2025. L’autre challenger est Hyzon Motors, qui va lancer des premiers camions en Europe cette année et aura une capacité de production en Europe de 2 000 véhicules par an d’ici fin 2024. En association avec Nikola, le fabricant italien Iveco entend proposer d’ici fin 2023 de premiers exemplaires de son camion à hydrogène (le Nikola Tre). Enfin, Daimler prévoit de lancer son GenH2 entre 2026 et 2028. Rappelons que le constructeur allemand est partenaire de Volvo, avec qui il a créé la co-entreprise cellcentric qui fait des piles à combustible.

L’autonomie va osciller entre 700 et 1 000 km.

En parallèle de ces calendriers d’industriels, de grands projets vont contribuer aussi à amorcer la pompe. Dans le cadre de H2Haul, Iveco et VDL ont pu élaborer des camions à hydrogène. Le même Iveco prévoit aussi 56 tracteurs d’ici 2025 dans le cadre du programme R’Hyse (Route Hydrogène du Sud Est). Le programme HyTrucks prévoit le déploiement de 1 0000 camions et de 25 stations d’ici 2025 dans le nord de l’Europe. Il associe notamment Air Liquide et Hyzon. N’oublions pas non plus le programme H2Accelerate avec Iveco, Daimler, Volvo et des énergéticiens.

Selon le FCH-JU, l’hydrogène pourrait représenter jusqu’à 17 % des ventes annuelles en 2030.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting