cellcentric (Daimler/Volvo) présente sa feuille de route

La coentreprise de Daimler et de Volvo a présenté aujourd’hui sa feuille de route. cellcentric a pour ambition de démarrer sa production en série de piles à combustible à partir de 2025 et devenir un leader en Europe.

Selon les deux constructeurs, l’hydrogène et l’électrique à batterie sont deux technologies complémentaires. La PAC est plus adaptée pour du transport longue distance à bord de gros camions. Toutefois, il est nécessaire de préparer l’infrastructure en amont. C’est la raison pour laquelle les principaux constructeurs de camions, dont Daimler et Volvo group, appellent au déploiement de 300 stations en Europe dès 2025, et 1 000 en 2030. Des stations qui devraient utiliser de l’hydrogène vert pour décarboner le transport.

cellcentric est actuellement en train de préparer la production à l’échelle de piles. La coentreprise devrait préciser en 2022 où elle compte localiser son usine. En attendant, elle travaille sur des produits de pré-série à Esslingen, près de Stuttgart. Dans trois ans, des tests seront effectués avec des prototypes de camions auprès de clients potentiels.

A ce jour, 300 personnes travaillent au sein de l’entreprise, détenue à 50/50 par Daimler et Volvo. Elles se répartissent entre Naben (Allemagne) et Burnaby (Canada). La start-up capitalise sur l’expertise de Daimler dans l’hydrogène et comptabilise 700 brevets.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting