Crash test concluant pour le Hyundai Nexo

La sécurité en cas de choc est une des questions que se pose le public par rapport aux véhicules à hydrogène. Il y a une crainte du public par rapport au gaz, alors que les véhicules à énergie alternative sont soumis aux mêmes règles que les autres pour les crash-tests. D’ailleurs, l’institut EuroNCAP a accordé 5 étoiles au Hyundai Nexo en 2018. C’est la note maximale en termes de sécurité passive, qui s’applique donc aussi bien à l’hydrogène qu’à l’électrique à batterie, l’essence ou le Diesel.

Aux Etats-Unis, plus récemment, l’Insurance Highway Safety (IHS) a réalisé un test comparable à la demande du constructeur coréen.

Sans surprise, le Nexo n’a pas explosé dans une boule de feu. Le réservoir a résisté à l’impact et l’IIHS a accordé au Nexo la mention Top Pick+, la plus haute cote de sécurité qu’accorde cet organisme financé par les grandes compagnies d’assurances américaines.

Voici la vidéo du crash.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting