Energy Observer dans les starting-blocks à Saint-Malo

Saint-Malo est placé sous le signe de l’hydrogène cette semaine. En ce lundi, les partenaires d’Energy Observer et les médias sont invités à venir voir le navire à quai. C’est l’occasion de voir de près le catamaran à hydrogène et même de monter à bord. Le clou de la visite est la pile à combustible de Toyota, qui a été adaptée pour pouvoir fonctionner en mer. La présence du constructeur japonais est renforcée par des logos sur les flancs du bateau.

Toyota a fait aussi le déplacement avec deux Mirai, exposées au pied de la citadelle.

On peut voir par ailleurs aujourd’hui la remorque frigorifique à hydrogène de Chereau qu’exploite le transporteur Delanchy, partenaire de la première heure d’Energy Observer. Les deux entreprises sont convaincues que l’hydrogène a un bel avenir dans le transport routier, notamment aux Etats-Unis où le bateau fera escale plus tard dans l’année.

C’est en fait une partie de la filière hydrogène qui se trouve sur place, à Saint-Malo. Elle est accueillie par Victorien Erussard, le capitaine, et Jérôme Delafosse, le réalisateur qui tourne des documentaires.

Le navire devait initialement partir aujourd’hui, mais le départ est retardé pour cause de météo.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting