Energy Observer veut apporter l’hydrogène sur terre à Saint-Malo et Rennes

Dans le cadre d’un projet baptisé H2 360°, soutenu par l’association SMILE* et bénéficiant de plusieurs partenaires**, Energy Observer souhaite installer deux stations de production d’hydrogène vert à Saint-Malo et Rennes, de façon à alimenter 80 véhicules à hydrogène d’ici fin 2022. La flotte comprendrait des voitures, bus, camions (pour des sociétés de location, des collectivités locales et des entreprises ou industriels) ainsi que 4 bateaux hydrogènes dont 2 en retrofit.

La production d’hydrogène se ferait par électrolyse, et notamment de l’eau de mer dans le cas de St Malo. Avec une consommation d’eau de 3 240 l/j, l’électrolyseur pourrait produire 324 kg par jour d’hydrogène, distribué sous pression à 350 et 700 bars. La station de Rennes produirait pour sa part 222 kg/j d’hydrogène. Ciblant en priorité les flottes captives, les 2 stations pourraient aussi être utilisées par des particuliers.

L’objectif est de proposer un hydrogène à un prix inférieur à 10 euros le kg.

Energy Observer, qui souhaite partager son retour d’expérience en mer, propose d’utiliser des panneaux solaires photovoltaïques (de plusieurs dizaines à plusieurs centaines) sur les deux sites et d’établir des contrats de fourniture d’énergie avec des projets EnR existants et futurs, en circuit court.

Le projet H2 360° permettrait d’éviter le rejet de 2 722 720 kg CO2 en moins par an et une consommation de 1 092 000 litres de carburants fossiles par an.

* SMILE (SMart Ideas to Link Energies : Idées intelligentes pour relier les énergies)

**Région Bretagne, SDE35, Energ’iv, EDEIS et Blueloc

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting