Le Portugal plaide aussi pour le projet Midcat

Selon le site Euractiv, Lisbonne se joint à l’Espagne pour faire pression sur la France et mettre en place un gazoduc à travers les Pyrénées pouvant à terme transporter de l’hydrogène.

On vous a déjà parlé de ce projet de gazoduc MidCat reliant l’Espagne et la France à travers les Pyrénées. Madrid, mais aussi Lisbonne et Berlin ont relancé les discussions sur ce projet qui pourrait permettre l’exportation de 7,2 milliards de mètres cubes de gaz par an vers l’Europe centrale, doublant ainsi la capacité actuelle d’exportation de gaz de l’Espagne.

Le MidCat permettrait de s’affranchir du gaz russe, mais Paris reste réticent, affirmant que les interconnexions existantes sont sous-utilisées à l’heure actuelle et qu’un nouveau gazoduc de gaz fossile n’est pas nécessaire au vu des objectifs de l’Europe en matière d’énergie propre. Le président Emmanuel Macron demande à être convaincu.

Pour sa part, le secrétaire d’État portugais aux Affaires européennes, Tiago Antunes, déclare que « la logique de la concrétisation de cette interconnexion existe et est assez évidente, et a été renforcée après la guerre en Ukraine . Selon lui, il serait « possible de lever les obstacles posés par la France pour le passage du gazoduc dans les Pyrénées ».

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting