Hyundai diversifie son offre hydrogène

Alors que ses camions en Suisse ont dépassé le million de km et que les premiers XCient Fuel Cell arrivent en Californie (8 exemplaires pour débuter, 30 d’ici 2023), le constructeur pense déjà à la suite. En plus de son SUV Nexo* et du bus Elec City Fuel Cell (en test en Allemagne), il prévoit de lancer trois nouveaux modèles d’ici 2023 selon le site Korea It news. Le van Staria (de 7 à 9 places), l’utilitaire Solati (connu également sous le nom de GH350 et vendu seulement en Corée, en version pro ou transport 11 places) et le bus Universe (28 à 49 places) vont venir étoffer la gamme.

En parallèle, Hyundai se lance dans le secteur maritime. La branche automobile va faire bénéficier de son expertise à Hyundai Global Service, une division spécialisée dans les motorisations électriques pour navires (et filiale de Hyundai Heavy Industries Group). C’est une première incursion dans le bateau à hydrogène, avec des premières applications dès l’année prochaine, sachant que le constructeur a déjà engagé des projets dans le train. On sait aussi que Hyundai veut se positionner dans le taxi volant dans le cadre de sa division Urban Air Mobility Division.

A travers sa nouvelle marque Htwo, Hyundai a pour vocation à adresser tous les marchés, dans la mobilité comme dans le stationnaire.

Par ailleurs, l’industriel coréen veut devenir un acteur de l’hydrogène vert. Il a conclu un accord en ce sens avec le canadien Next Hydrogen pour développer ensemble un électrolyseur utilisant la technologie alcaline. Hyundai fournira ses technologies d’électrodes, de plaques bipolaires et de collecteurs de courant, son partenaire se chargeant du design et de l’intégration. L’objectif est de produire massivement et à un coût compétitif cet hydrogène vert.

*Qui devrait voir son autonomie améliorée lors de l’arrivée de la prochaine génération. On parle de 800 km. Par ailleurs, le Nexo 2 devrait intégrer la fonction V2L (vehicle to load) qui permet de recharger d’autres véhicules ou des objets avec du courant électrique, comme le fait déjà la Kia ev6.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

Partager sur twitter
Partager sur linkedin

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

Laisser un commentaire

H2Today / Seiya Consulting