Hyundai et Shell s’associent dans la recharge H2

Le constructeur coréen et le pétrolier anglo-néerlandais, liés par un partenariat depuis 2005, ont décidé de l’étendre jusqu’en 2026. Cette extension met l’accent sur la mobilité décarbonée. Hyundai souhaite ainsi renforcer sa compétitivité et accélérer sa transformation en tant que fournisseur de solutions de mobilité intelligentes.

Shell fera ainsi bénéficier au constructeur de son expérience dans le domaine de la recharge de véhicules électriques. A travers sa filiale NewMotion, il donne accès en itinérance à 200 000 points de charge dans 35 pays, et a pour ambition de parvenir à 500 000 d’ici 2025. Les deux partenaires vont proposer des services aux opérateurs de mobilité, notamment en Asie. Ils vont aussi étendre leur coopération au remplissage des véhicules à hydrogène.

Rappelons que Shell est engagé dans l’hydrogène. Il exploite des stations de remplissage (notamment en Californie mais aussi en Europe). Il est aussi partenaire de l’écurie hollandaise Forze, qui développe une voiture de course à hydrogène (et dont Hyundai est aussi partenaire).

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting