Hyundai veut développer l’utilitaire à hydrogène

Le groupe coréen a formé un consortium avec 5 entreprises internationales (le fournisseur français de gaz Air Liquide, l’entreprise norvégienne d’infrastructures de recharge pour véhicules à hydrogène Nel, le producteur de poids lourds à hydrogène américain Nikola, le groupe pétrolier néerlandais Royal Dutch Shell et le constructeur japonais Toyota) pour fixer des normes de recharge pour les utilitaires à hydrogène.

Cette collaboration a pour objectif de créer une technologie universelle pour la recharge des autobus et poids lourds avec des motorisations à hydrogène.

Les six entreprises prévoient de développer des composants clés pour les infrastructures de recharge des véhicules à piles à combustible ainsi que la technologie de recharge à 700 bars nécessaires pour les véhicules industriels.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting