Hyvia, un fer de lance pour les VU chez Renault

Lors de la présentation de sa nouvelle organisation, le constructeur français a évoqué les utilitaires. Et la filiale en charge du développement de l’hydrogène a été citée comme un projet disruptif, à même de répondre aux besoins d’un marché en pleine évolution.

L’activité LCV (véhicules utilitaires légers) de Renault Group repose sur des bases solides avec un parc en Europe de plus de 5 millions de véhicules, un écosystème de plus de 600 concessionnaires Pro+, 4 usines et la gamme la plus récente à horizon 2026. Si le constructeur mise sur les véhicules connectés pour répondre aux attentes des clients, il met également en avant la pile à combustible.

Ainsi, Hyvia (la co-entreprise du Groupe Renault avec Plug) propose une mobilité avec de l’hydrogène décarboné, avec une offre de solutions combinant des véhicules à pile à combustible, et jusqu’à la recharge en hydrogène en passant par l’électrolyseur. La société vise 30 % du marché des LCV hydrogène en 2030 en Europe. Et elle affiche un carnet de commandes cumulé de 1 milliard d’euros en 2026.

Partagez si vous avez aimé

à propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

H2Today / Seiya Consulting