L’ACO tourné vers l’avenir des 24 h du Mans

green-gt-h2-2016
Suite à l’annonce du départ d’Audi, qui délaisse l’endurance et le championnat WEC (y compris les 24 h du Mans) pour se consacrer à la Formule E, l’Automobile Club de l’Ouest a tenu à réagir. Son Président, Pierre Fillon, a tenu d’abord à rendre hommage à la marque allemande, « présente au Mans depuis 1999 », qui « a écrit parmi les plus belles et les plus intenses pages de l’histoire des 24 Heures du Mans et plus récemment du WEC. Plus qu’un compétiteur, la marque aux quatre anneaux a été un véritable contributeur de la formidable croissance de l’Endurance ces dernières années, et ce partout dans le monde ».

Mais dans la foulée, l’ACO donne sa vision. Le souhait est de « rester à la pointe de l’innovation tout en proposant la meilleure plateforme possible pour les nouvelles technologies qui préparent la voiture de demain. La technologie hybride et les moteurs électriques sont déjà le quotidien de l’endurance. Les évolutions du règlement technique vers une propulsion électrique à hydrogène répondront dès demain à la transition énergétique de cette nouvelle ère », conclut le Président de l’ACO.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting