Le Mans vise 2024 pour les bus et BOM à hydrogène

Alors que la métropole s’apprête à accueillir une nouvelle édition de son symposium hydrogène, le 8 juin, elle annonce vouloir faire rouler plusieurs bus et des camions chargés du ramassage des ordures ménagères d’ici 2024.

« À terme, en 2030, il n’y aura plus de bus diesel sur la métropole du Mans », a déclaré le Président de l’agglo, Stéphane Le Foll. Selon le site Actu.fr, la flotte devrait économiser 600 000 tonnes de gasoil de moins dès 2026.

Dans son plan d’investissement, la métropole compte débourser 13 millions d’euros pour se doter d’un parc de bus fonctionnant à l’hydrogène. Le premier d’entre eux, fourni par Safra, circule déjà et fait son plein à la station de l’Automobile Club de l’Ouest. Le Mans entend également se doter de bennes à ordures, dans le cadre d’un achat groupé avec Dijon et Angers. 9,5 millions d’euros ont été prévus pour ces véhicules.

A travers un appel à manifestation d’intérêt, la métropole veut engager une réflexion sur la production locale (et renouvelable) d’énergie. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le symposium du 8 juin comportera une table ronde sur le mix énergétique dans les territoires. L’énergie solaire est une première piste, sachant que l’électricité verte permet ensuite de produire de l’hydrogène par électrolyse.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting