Les acteurs de l’hydrogène en Californie réclament plus d’investissements dans l’infrastructure

Dans une lettre adressée au gouverneur, Gavin Newson, 25 multinationales* membres de la California Hydrogen Coalition lui demandent de nouveaux investissements en matière d’infrastructures. L’élu est appelé à saisir la Commission de l’Energie pour flécher 500 millions de dollars en faveur de l’hydrogène et servir ainsi les marchés de la mobilité (voitures, transit et poids-lourds). « Ce support est nécessaire au démarrage, avec un effort équivalent à ce qui a fait été fait pour l’éolien et le solaire », écrivent ces sociétés. Elles expliquent qu’on est « à l’aube d’une nouvelle ère, avec une source d’énergie locale qui permet de répondre aux besoins des secteurs de l’énergie et du transport ». Et « le signal qu’envoie la Californie va impacter les décisions d’investissements de la part du secteur privé ».

Il est donc demandé au gouverneur de Californie de booster la part de l’hydrogène, au sein du Clean Transportation Program. « Nous souhaitons travailler en partenariat avec votre administration », peut-on lire dans cette lettre. Mais, l’effort sera temporaire, car les acteurs estiment que « le secteur doit pouvoir être viable sur le moyen et le long terme ».

*parmi elles, des acteurs de l’automobile (BMW, Hyundai, Toyota, Faurecia, Mann + Hummell), du camion (Nikola, cellcentric, Cummins), des pétroliers (Chevron, Shell), ou encore de l’hydrogène (Air Liquide, Linde, Nel, PlugPower).

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting