Les nouveautés techniques d’Energy Observer

Après la présentation du programme de navigation, Victorien Erussard a dévoilé ce matin lors d’une conférence de presse, au palais de Tokyo, les nouveautés sur un plan technique à bord du bateau. Ainsi, Energy Observer embarque une nouvelle pile à combustible de 110 kW fournie par Toyota. Dérivée de la Mirai, et « salinisée » pour résister au contexte maritime, elle sera utilisée à 50 % de ses capacités en plus de la pile originelle du CEA-Liten. Par ailleurs, la PAC sera utilisée pour faire un groupe électrogène compact à usage portuaire et outdoor.

EO a aussi amplifié l’énergie solaire à bord. Les ingénieurs ont ajouté 36,8 m2 de plus de panneaux photovoltaïques, portant la surface totale à 202 m2 pour une puissance de 34 kWc. Certains de ces panneaux sont verticaux et sérigraphiés aux couleurs d’ENGIE.

Le catamaran H2 étrenne par ailleurs de nouvelles hélices à pas variables, qui permettent d’augmenter la vitesse quand EO utilise les Ocean Wings. Le gain en traînée hydrodynamique est de 85 %. Le capitaine parle d’une vitesse intelligente d’une efficacité accrue.

Partagez l'article si vous l'avez appréciez

A propos de l'auteur

Laurent Meillaud

Laurent Meillaud

Journaliste automobile depuis plus de 30 ans, suivant les évolutions technologiques, je m'intéresse aussi aux énergies alternatives, dont l'hydrogène que je suis depuis 20 ans. J'ai co-écrit un ouvrage à ce sujet en 2007 avec Pierre Beuzit, ancien patron de la R&D chez Renault. Je collabore également depuis 2016 à la newsletter de France Hydrogène.

Vous devriez aimer

Laissez un commentaires

H2Today / Seiya Consulting