CcQ8oVYW8AAKgQq

A l’occasion d’un déplacement au Japon, Anne Hidalgo, la Maire de Paris, a pu constater le tournant pris par le pays du soleil levant en faveur de l’hydrogène. Elle visité notamment la station Senju Techno à Tokyo, qui alimente le réseau d’énergie intelligent d’Arakawa, dans une zone de 200.000 habitants.

En marge de cette visite, Yoichi Masuzoe, Gouverneur de Tokyo, lui a présenté la politique qu’il a mise en place depuis 2014 pour faire de l’hydrogène la principale source d’énergie d’ici les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2020 à Tokyo. La Maire de Paris a aussi pu échanger avec la Tokyo Gas Company au sujet du réseau de distribution d’électricité intelligent, qui fonctionne grâce à l’utilisation de piles à combustibles, d’énergie solaire et de systèmes combinés chaleur-électricité.

« L’amélioration de la qualité de l’air et le respect de l’environnement sont des priorités pour nos deux métropoles. Tandis que Paris déploie un plan ambitieux pour réduire les émissions liées au trafic routier, Tokyo imagine une société de l’hydrogène. Dans les deux cas, nous faisons le pari de la transition énergétique, par l’innovation et le recours aux énergies renouvelables. Nous avons sur ces points beaucoup à apprendre l’une de l’autre », a salué Anne Hidalgo.

A noter que Paris a inauguré lors de la COP21, en décembre dernier, sa première station de recharge à hydrogène. Elle est installée de façon provisoire par Air Liquide sur la place de l’Alma, en attendant la mise en place d’un réseau permanent de stations aux portes de Paris, courant 2016.