IMG_1575

A l’occasion des journées de l’hydrogène de Grenoble, la responsable du programme de stockage d’énergie (batteries et hydrogène) au sein du programme Industrie du Futur, et par ailleurs responsable du CEA-Liten localement, a donné un premier retour de l’appel à projets sur l’hydrogène dans les territoires.

« Il y a une véritable vague de dépôt de projets, a commenté Mme Lambert. L’Etat s’attendait à en avoir que quelques uns et de manière centralisée. Mais, ce sont entre 80 et 100 projets qui vont être déposés dans les jours qui viennent. On se retrouve avec des acteurs qui ne viennent pas forcément de l’hydrogène, comme par exemples des collectivités », poursuit l’experte du CEA. Et Florence Lambert d’égrener la participation de métropoles, de départements et de régions. « Tous ensemble, avec des écosystèmes industriels, ces collectivités veulent déployer des flottes de véhicules. Tout cela est extrêmement positif », souligne notre chef de projet.

Pour Florence Lambert, le développement de l’hydrogène va se faire de façon équilibrée, entre la production, le stockage et les usages.