12307358_1711349769088736_5548508084027161665_o-728x514
Selon le site Autocar, qui cite Stefan Knisch, le directeur du développement technique, la marque aux anneaux pourrait étrenner une voiture de course à hydrogène dans le cadre des 24 h du Mans. C’est déjà ce qu’elle avait fait pour imposer le diesel, puis la technologie hybride dans la Sarthe.

Techniquement, cela serait bien sûr possible. Audi s’intéresse depuis plusieurs années à la pile à combustible, qui transforme l’hydrogène gazeux en électricité. L’énergie ainsi produite peut alimenter un moteur électrique, avec pour seule émission de la vapeur d’eau. La marque d’Ingolstadt a déjà présenté plusieurs concepts, comme une A7 Sportback h tron et dernièrement un SUV h-tron quattro. Elle maîtrise la technologie.

De plus, cela fait du sens par rapport l’orientation de l’ACO qui, avec l’appui de la FIA, souhaite ouvrir l’endurance aux technologies alternatives, dont l’hydrogène. On prête déjà à BMW l’intention de s’engager au Mans avec un prototype à hydrogène.

Cependant, Audi ne sautera le pas que s’il existe un avenir pour l’hydrogène en termes de production. Aujourd’hui, le manque d’infrastructures semble faire hésiter la marque. Elle attend donc le moment opportun pour se lancer.