Le syndicat Morbihan Energies a été récompensé le 13 décembre par un Trophée des Territoires Electromobiles de l’Avere. Propriétaire et gestionnaire des réseaux d’électricité à basse et moyenne tension, le syndicat d’énergie a déjà déployé depuis 2014 quelque 171 bornes de recharge sur un territoire regroupant 254 communes (pour 737 000 habitants). Leur particularité est d’être toutes interopérables, c’est-à-dire utilisant la même carte de paiement ou un smartphone. La majorité des bornes (160) offrent une recharge accélérée (20 kW), permettant de récupérer 80 % de l’autonomie en 45 minutes. Les 11 autres offrent une recharge rapide (40 kW).

Par ailleurs, ce syndicat teste aussi à son siège de Vannes la fonction « vehicle-to-grid »,  à l’aide de Nissan Leaf et de Renault Zoé. Ces voitures sont capables de redistribuer au bâtiment l’énergie stockée dans leurs batteries. Précisons que le siège de Morbihan Energies est conçu pour consommer moins de 15 kWh/m²/an et qu’il est autosuffisant en électricité (avec ses 850 m² de panneaux photovoltaïques et ses deux éoliennes). Il est doté d’une batterie de 56 kWh (équivalent à 2 heures de fonctionnement du bâtiment en hiver), qui stocke l’électricité verte produite et l’utilise au moment où le réseau est le plus contraint. Le site est également relié à trois bornes de recharge qui alimentent les 7 véhicules électriques du syndicat.

A partir de l’été 2017, c’est une station d’hydrogène qui sera créée sur le site, alimentée par l’électricité verte du bâtiment.

Morbihan Energies vient par ailleurs de recevoir l’aval des autorités (et les aides correspondantes) pour créer, d’ici à deux ans, la plus importante station à hydrogène de France accessible au public. Le projet sera mené en partenariat avec Michelin et Engie, tous deux actionnaires de Symbio FCell, inventeur du premier prolongateur d’autonomie à hydrogène pour véhicules électriques.