2017 est une année charnière pour la promotion de l’hydrogène. Au printemps prochain, le catamaran Energy Observer prendra le départ d’une tournée qui va durer 6 ans, avec au programme 101 escales dans 50 pays. Le navire quittera Saint-Malo, son port d’attache, pour Paris. Le catamaran initiera alors son tour de France qui se terminera à Monaco, avant de traverser les océans du monde entier sans une goutte de carburant fossile.

L’hydrogène est au cœur du projet Energy Observer. Le bateau 
va coupler en effet différentes sources d’énergies renouvelables pour produire
 son propre hydrogène à partir de l’eau de mer et le stocker à bord : une première mondiale ! Pour réussir cette prouesse technologique, ce laboratoire flottant est équipé de deux éoliennes à axe vertical, d’une aile de traction intelligente, de plusieurs types de panneaux photovoltaïques répartis sur 130 m2 et de deux moteurs électriques réversibles en hydrogénérateurs. Cette architecture énergétique d’avenir, développée en collaboration avec le CEA-Liten, vise une navigation 100 % autonome en énergie, sans aucune émission de gaz à effet de serre ni particules fines. Puiser son énergie dans la nature, sans l’abîmer et sans la gaspiller, telle est la vision du futur d’Energy Observer.

Cette odyssée à bord d’un laboratoire flottant en milieu extrême est incarnée par Victorien Erussard, coureur au large et officier de marine marchande, et Jérôme Delafosse, explorateur et réalisateur de documentaires.