C’est une décision très symbolique : les Émirats arabes unis souhaitent tester les voitures à hydrogène de Toyota dans le cadre d’un nouveau projet visant à réduire les émissions de CO2. Le test s’inscrit dans un projet plus global appelé « UAE Vision 2021 ». Il vise à améliorer la qualité de l’air, à réduire la dépendance au pétrole et à moderniser les infrastructures. Air Liquide, Masdar et la Compagnie nationale du pétrole d’Abu Dhabi participent à cette initiative gouvernementale.

Une station de distribution d’hydrogène sera donc construite à Abu Dhabi en mai 2017. Le constructeur japonais mettra ensuite en circulation des Mirai dans la région. Au-delà de la préservation de l’environnement, le test permettra d’évaluer l’effet des conditions climatiques extrêmes sur les voitures et l’infrastructure de ravitaillement.