Ce partenariat a été annoncé hier soir, à l’issue de la première journée dédiée aux professionnels dans le cadre du salon de Genève. Le célèbre pilote de Solar Impulse est donc le nouvel ambassadeur de la marque coréenne. Bertrand Piccard sera en effet le porte-drapeau de Hyundai pour les énergies alternatives.

Sur son stand, la marque présente les différentes versions de la Ioniq ( dont le modèle électrique) et surtout le concept FE qui préfigure le SUV à hydrogène qui va sortir en 2018.

Très sensible aux questions environnementales, Bertrand Piccard s’intéresse de longue date à l’hydrogène. Il avait d’ailleurs songé à cette forme d’énergie pour propulser son avion électrique. Le pilote était à Davos en janvier, pour l’annonce de la création du Hydrogen Council. Sa place était donc légitime hier sur le stand de Hyundai, à côté du concept FE.

Bertrand Piccard a confié à Hydrogen Today que, sous l’impulsion d’entreprises comme Air Liquide et Hyundai, une chaîne entière a pu voir le jour, depuis la production jusqu’à la distribution auprès du consommateur. Il a également déclaré que si la voiture électrique peut être considérée par une menace pour les pétroliers, il n’en est pas de même pour l’hydrogène que ces acteurs peuvent justement distribuer. L’avantage le plus évident, pour Bertrand Piccard, est que l’on peut faire le plein en seulement trois minutes.