Habituée aux récompenses (coup de coeur du jury au concours énergie intelligente d’EDF, sélection dans les 10 Start-ups mentionnées par GreenUnivers comme prometteuses…), la jeune pousse française ajoute à sa liste le Prix de l’innovation « Le Monde » Smart Cities, dans la catégorie Energie. C’est la deuxième fois que le quotidien organise cette consultation, qui vise à distinguer les projets les plus novateurs.

La start-up, créée en 2015 à Grenoble, propose des solutions pour stocker l’électricité produite grâce aux énergies renouvelables (solaire, éolien, biogaz…) et l’utiliser dans les bâtiments, qui deviennent alors producteurs d’énergie. Certains sont même conçus pour en produire plus qu’ils n’en consomment. Le Sylfen Energy Hub est une solution de stockage qui répond au problème posé par l’intermittence de cette énergie verte, écrit Le Monde. Et de citer Nicolas Bardi, son fondateur : « Notre équipement est capable de fonctionner comme un électrolyseur pour transformer en hydrogène le surplus d’électricité créé localement et, inversement, en mode pile à combustible pour restituer cet hydrogène sous forme d’électricité quand on en a besoin ».