Exposé depuis le 8 avril à Saint-Malo, sur l’esplanade Saint-Vincent, le catamaran Energy Observer a été mis à l’eau à la mi-journée, ce vendredi. Cet événement s’est déroulé en présence d’une foule nombreuse, des partenaires (Air Liquide et l’AFHYPAC, entre autres) et bien sûr de Nicolas Hulot (parrain) et de Florence Lambert (CEA, marraine) qui soutiennent le premier bateau propulsé par de l’hydrogène et des énergies renouvelables. Le tout sous l’œil des médias, dont Hydrogen Today.

Le capitaine, Victorien Erussard, qui porte ce projet depuis 4 ans, n’est arrivé qu’au dernier moment. La raison ? Sa femme a donné naissance le matin même à son second fils, Georges. C’était donc pour lui une journée très importante. C’est un Victorien Erussard aux anges, qui a posé ensuite avec à ses côtés le réalisateur Jérôme Delafosse et les deux parrains du bateau.

Auparavant, on a pu entendre les partenaires prendre la parole. Ainsi, le CEA a insisté sur les premières mondiales, dont les panneaux solaires galbés mis au point avec l’INES, et sur la chaîne de production d’hydrogène à partir d’eau de mer. Florence Lambert a notamment insisté sur la coopération des différents experts du CEA-Liten. Elle a souligné que le projet allait se traduire derrière par une réalité industrielle.

Autre moment fort : l’arrivée de Nicolas Hulot. L’animateur d’Ushuaia, et cheville ouvrière de la COP21 à Paris, a fait part de sa satisfaction de voir le projet se concrétiser. Devant les médias, il a affirmé que l’hydrogène était l’énergie du futur. Pour lui, c’est le bon moyen d’arriver à l’autonomie énergétique, à la fois sur un bateau en pleine mer, mais aussi à l’échelle d’une ville comme Saint-Malo.

Energy Observer démarrera son odyssée par un tour de France, avec notamment une escale à Paris prévue le 1er juillet.

Voir les photos de la mise à l’eau.