Le groupe japonais a débuté les essais d’un système mixte de production d’électricité, appelé générateur électrique hybride, à Toyota City, dans la Préfecture d’Aichi. Il associe une pile à combustible à oxyde solide (SOFC en anglais, pour solid oxide fuel cell) et une micro-turbine à gaz. Destiné à la production interne d’électricité, ce système permettra de tester et d’évaluer son rendement énergétique, ses performances et sa longévité.

Le générateur  hybride utilise de l’hydrogène et du monoxyde de carbone extraits par reformage de gaz naturel dans un mécanisme à deux étages d’une puissance nominale de 250 kW. Son système de cogénération récupère la chaleur dégagée par la production électrique. L’électricité produite et la chaleur résiduelle sont d’ailleurs exploitées sur place, sur le site de production de Motomachi. Ce mécanisme à deux étages affiche un rendement de production électrique élevé de 55 %, qui monte à 65 % grâce à la cogénération.

Ces performances confortent Toyota dans sa vision d’une société bas carbone.

Le test de ce système hybride s’inscrit dans le projet initié par le NEDO (New Energy and Industrial Technology Development Organization). Son développement est le fruit d’une collaboration entre Toyota, sa filiale Toyota Turbine and Systems Inc. et la société Mitsubishi Hitachi Power Systems Ltd.