Alors que la foire de Hanovre bat son plein, et qu’elle réunit la filière hydrogène, l’industriel français AREVA H2Gen dévoile son concept innovant d’usine d’électrolyse de 60 MW. Ce type d’usine d’électrolyse de technologie PEM est destiné à plusieurs marchés internationaux, dont l’industrie. Elle pourra produire de l’hydrogène pour des applications industrielles telles que la pétrochimie par exemple. Ce concept d’usine est également indispensable pour le « Power to Gas », c’est-à-dire la valorisation des énergies renouvelables, dont une part de la production est actuellement perdue. Par exemple, de nos jours en Chine, 40 TWh d’énergie hydraulique sont perdus car non injectés dans le réseau électrique. Cette énergie perdue représente a minima 5 GW d’électrolyse. Soit, l’équivalent de 200 usines d’électrolyse PEM.

Le fabricant français d’électrolyseurs présente également son stack de 1 MW, qui est un préambule à l’usine d’électrolyse grand format. Ce stack, présenté sur le stand, a été développé spécifiquement par AREVA H2Gen. Ce module élémentaire est indispensable à la montée en puissance des usines d’électrolyse PEM.