Dans le cadre du congrès APE (Automotive Power Electronics), organisé par la Société des Ingénieurs (SIA), et qui traite donc de l’électronique de puissance, une session a été consacrée à la pile à combustible. C’était cet après-midi à Paris, à la Cité des Sciences. Elle a fait intervenir notamment des experts de Honda (Atsushi AMANO, responsable R&D), de l’équipementier Infineon (Werner ROESSLER, Ingénieur en chef), de Symbio (Fabio FERRARI, fondateur et Président) et de l’Université Technique de Braunschweig en Allemagne (Niklas LANGMAACK, assistant de recherche académique).

Les experts ont évoqué des sujets aussi divers que le prolongateur d’autonomie, le rôle du convertisseur, ainsi que celui des semiconducteurs et du carbure de silicium. Une occasion de souligner que les technologies sont parfois communes entre le véhicule à batterie et celui avec pile à combustible. Le fait que l’hydrogène soit intégré à un congrès technique de ce genre, en complément d’un panorama sur l’hybride et l’électrique, montre que la filière est considérée comme plus mature.