L’équipementier automobile annonce avoir conclu un accord avec Stelia Aerospace, une filiale d’Airbus, dans le domaine des réservoirs à hydrogène. Celui-ci prévoit « un accès exclusif à la propriété intellectuelle et au savoir-faire industriel de Stelia Aerospace Composites dans le domaine des réservoirs à hydrogène en composite », fait savoir Faurecia, dont le capital est contrôlé par le groupe PSA.

« Faurecia est désormais capable de concevoir, industrialiser, et commercialiser pour les véhicules électriques des réservoirs d’hydrogène à haute pression fabriqués en composite de fibre de carbone », a précisé l’entreprise qui veut, selon son directeur général Patrick Koller, « devenir un leader dans la technologie de la pile à combustible ».

Cette acquisition complète l’investissement récent de Faurecia dans Ad-venta. Cette entreprise a inventé une vanne unique, compacte et fiable permettant la gestion et la réduction de la pression de 700 bars à 10 bars, pour faciliter l’approvisionnement de la pile à combustible. Faurecia est le second grand équipementier automobile français en moins d’un an à annoncer s’intéresser de près à la technologie des voitures à hydrogène, après Plastic Omnium.

La filiale de PSA estime qu’à l’horizon 2035, « cinq millions de véhicules équipés de la pile à combustible pourraient être en production ».