Un projet de 60 millions d’euros vient d’être décidé pour le développement de la mobilité hydrogène en Allemagne. Nom de code : AutoStack Industry. Il sera mené par un consortium regroupant notamment les constructeurs automobiles allemands, avec le soutien du gouvernement fédéral pour explorer, pendant quatre ans, le développement d’une filière de production industrielle de piles à combustible.

Mené par BMW, le consortium regroupe tout un ensemble d’industriels. On y retrouve d’autres constructeurs tels que Mercedes (dont un blog avait pourtant dit qu’il abandonnait l’hydrogène), Ford et Volkswagen. Les autres partenaires sont Reinz-Dichtungs, Freudenberg Performance Materials SE & Co, Greenerity, NuCellSys, Powercell Sweden AB, Umicore et le Centre de recherche dédié à l’énergie solaire et à l’hydrogène du Bade-Wurtemberg.