Le 13 juillet dernier a eu lieu un conseil des ministres franco-allemand. Ce conseil a permis de mettre en place des coopérations, notamment dans les domaines du climat et de l’énergie dans le cadre de l’initiative « Make our Planet great again ». L’Allemagne la soutiendra en consacrant 15 millions d’euros (hors contribution des opérateurs) pour l’attractivité des meilleurs scientifiques internationaux dans ces domaines. Ils s’ajouteront aux 30 millions d’euros (hors contribution des opérateurs) que la France engage.

La recherche franco-allemande pourra ainsi préparer les ruptures technologiques et répondre aux enjeux industriels et de souveraineté. La priorité sera donnée au stockage de l’énergie et aux réseaux avec une attention particulière portée aux aspects socio-économiques.

Le champ des coopérations concerne les batteries des véhicules électriques, dans le but de développer de nouveaux matériaux, d’optimiser les systèmes et les procédés de fabrication.

Mais, ce n’est pas tout. Le dialogue franco-allemand sera renforcé dans le domaine de l’hydrogène. A cet effet, d’ici 2018, la France accélérera la mise à niveau des infrastructures de recherche et des plateformes technologiques pour l’hydrogène, dans le cadre du consortium HYFI – réunissant le CEA, le CNRS et des industriels.

Par ailleurs, pour la recherche de base en énergie, un appel à projets commun dédié sera lancé en 2018. Les projets incluront des industriels. L’Allemagne et la France apporteront jusqu’à 10 millions d’euros.