Grâce à un stockage sous forme d’hydrogène de l’électricité produite à partir de l’énergie solaire, il ne sera plus nécessaire d’utiliser des groupes électrogènes au Cirque de Mafate, sur l’île de La Réunion. En gestation depuis 2016, le projet de micro-réseau autonome vient d’être inauguré aujourd’hui. Déployé sur un site particulièrement isolé, ce dispositif associe des panneaux photovoltaïques, un électrolyseur, des batteries et une pile à combustible.

EDF et le Syndicat d’électrification Sidelec ont fait appel à Powidian, une start-up spécialisée dans le stockage de l’hydrogène. Sa station autonome, qui a été baptisée Sages, peut être pilotée à distance via le réseau GSM.

Le stockage de l’électricité sous forme d’hydrogène est un atout non négligeable pour cette enclave, car les habitations reliées à ce micro-réseau vont avoir la possibilité de fonctionner en totale autonomie pendant une dizaine de jours. Un délai inespéré pour les Mafatais, qui terminent en général leur journée à la bougie.

Pour l’instant, le système alimente trois bâtiments : l’école, l’atelier de l’Office national des forêts et le dispensaire. Mais à l’issue du test, dans trois ans, les 300 familles résidentes devraient bénéficier en permanence d’une électricité renouvelable.

Cette expérience pourrait être dupliquée dans d’autres sites isolés, comme les îles de Bretagne.