Dans le cadre du salon de Tokyo, la marque japonaise va présenter le concept Fine-Comfort Ride. Il préfigure une nouvelle forme de grande berline haut de gamme propulsée par de l’hydrogène et utilisant des énergies renouvelables. Son architecture spécifique liée à sa motorisation électrique à pile à combustible lui permet d’offrir un vaste habitacle à six places. Mais surtout, elle revendique une autonomie de près de 1 000 km (selon le cycle d’essai JC08) avec un temps de recharge d’environ 3 minutes, sans autre rejet que de l’eau.

A l’heure où les batteries atteignent jusqu’à 500 km, sur des véhicules haut de gamme, Toyota montre que l’hydrogène est aussi une solution prometteuse en termes d’autonomie.

Par ailleurs, la marque présentera le Sora (pour Sky, Ocean, River, Air, Ciel, Océan, Rivière, Air, en référence au cycle de l’eau sur terre) : un concept de bus à pile à combustible hydrogène dont sera dérivé un modèle de série commercialisé à partir de 2018. Toyota prévoit de mettre en service plus de 100 Sora, principalement dans la zone métropolitaine de Tokyo, en vue des Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo 2020.