A ce jour, 3 000 Mirai seulement été vendues depuis trois ans, dont 2.000 au Japon même et 800 aux Etats-Unis. C’est ce qu’a annoncé le constructeur japonais, lors du salon de Tokyo. L’Europe ne figure pas parmi les plus gros clients, puisqu’une centaine d’exemplaires à peine a été écoulée. Et en France ? Une vingtaine d’exemplaires sera livrée cette année dans l’Hexagone, bien que le pays ne figure pas sur la liste des pays distribuant ce modèle.

Toyota France livre en direct certains clients dont Air liquide, Engie, l’équipementier, Plastic Omnium (pour son PDG Laurent Burelle), le CEA (Commissariat à l’énergie atomique), ou encore la STEP pour ses taxis Hype. La marque japonaise ne veut pas laisser le monopole à Hyundai, dont l’ix35 FC constitue à ce jour l’essentiel de la flotte des fameux taxis bleus à l’hydrogène.

Bien que la voiture ne soit pas visible dans les show-rooms, Toyota vient de former six concessionnaires pour que ceux-ci puissent la vendre et surtout l’entretenir en région parisienne. C’est ce qui a déjà fait… par Hyundai.