Depuis le 23 novembre, Valérie Bouillon-Delporte, qui était jusqu’à présent membre du Directoire en charge du secteur transport, est devenue Présidente de cet organisme, qui regroupe des industriels et travaille avec la Commission Européenne pour développer la filière hydrogène. Michelin en fait partie, tout comme d’autres équipementiers de l’automobile (AVL, Bosch), des constructeurs (BMW, Daimler, Hyundai, Honda, Nissan, Toyota, Volvo) et des acteurs de l’hydrogène (Air Liquide, Linde, Symbio, Powercell, ITM Power…).

Valérie Bouillon-Delporte est entrée chez Michelin en 2010, après avoir occupé des postes en lien avec le marketing chez Tenneco, Delphi et Inergy (Plastic Omnium). Son domaine est la mobilité durable, où elle a oeuvré au rapprochement avec Symbio dans le cadre du programme d’incubateur. Elle est depuis 2016 la responsable de l’initiative stratégique hydrogène.

Le 22 septembre dernier à Bruxelles, elle avait au nom d’Hydrogen Europe cosigné avec l’EGVIA (l’initiative européenne en faveur des voitures vertes) un texte qui stipule que la pile à combustible et la batterie sont des technologies complémentaires pour arriver à une mobilité zéro émission.

Au poste de Présidente, elle remplace Raphael Schoentgen d’ENGIE. Le Directoire accueille par ailleurs Aliette Quint d’Air Liquide.