Après la Normandie, l’Auvergne-Rhône-Alpes, la Bourgogne-Franche Comté et l’Occitanie, la Bretagne sera-t-elle la prochaine grande région à basculer vers l’hydrogène ? Le site de l’AVEM évoque dans un article une évolution notable dans la vision de la mobilité durable, au moins dans un département.

Il cite en effet le syndicat Morbihan Energies, dont le président, Jo Brohan, tient ces propos : « Hier nous nous sommes plongés dans la mobilité électrique en installant environ 200 bornes de recharge dans le département, – un réseau que nous complèterons au besoin -, aujourd’hui nous nous mobilisons pour le GNV, et demain nous nous consacrerons plus particulièrement à l’hydrogène ». L’AVEM souigne que le syndicat de l’énergie a investi en juin 2017 dans un Hyundai ix35 à pile à combustible. « J’y crois profondément à la mobilité hydrogène, pour la rapidité de ravitaillement et l’autonomie », dit encore l’élu, cité par l’AVEM. Et il dispose sur son territoire d’une usine Michelin qui, pour la production de renforts métalliques utilisés dans la fabrication des pneus à destination des poids lourds, a besoin d’hydrogène. Le gaz obtenu par électrolyse sur place, grâce à des panneaux photovoltaïques, alimente aussi une petite station à H2, précise le même article.