photo_ergosup

La Silicon Valley a ses pépites dans l’informatique, la région Rhône-Alpes a les siennes dans l’hydrogène. Il en est ainsi d’Eergosup, une start-up implantée à Malataverne dans la Drôme, qui développe un procédé innovant de stockage et de conversion d’électricité en hydrogène sous pression.

Ce savoir-faire, unique et breveté, se caractérise par la mise en oeuvre de l’électrochimie du zinc pour réaliser une électrolyse de l’eau dans des conditions compétitives et sécurisées.

Ergosup vient de bénéficier d’une augmentation de capital d’un montant de 2,3 M€, avec  des partenaires prestigieux comme ALIAD (Air Liquide Venture Capital), le fonds Demeter 3 Amorçage (géré par Demeter Partners), les fonds généralistes GO CAPITAL et Arkéa Capital Investissement. Les fondateurs de la société ont également accompagné cette levée de fonds. À ce montant s’ajoutent 1,9 M€ issus du Concours Mondial de l’Innovation pour lequel Ergosup a été primée à deux reprises dans la catégorie « Stockage d’énergie » (en photo, on voit le Directeur Général, Patrick Paillère, félicité par le Président de la République). De plus, un complément d’1 M€ est aujourd’hui prévu et sécurisé. De quoi aborder l’avenir avec sérénité avec au total 5,2 M€.

Signe de l’intérêt de la technologie de la start up drômoise, Air Liquide a décidé de nouer un partenariat. Un engagement qui permettra de à tester et supporter le développement du procédé innovant de stockage et de conversion d’Ergosup, en particulier pour la mobilité hydrogène.

Les marchés ciblés par la jeune pousse sont la fourniture d’hydrogène décarboné pour les applications industrielles, pour les stations-services hydrogène, ainsi que pour les solutions de stockage stationnaire massif d’énergie.