Lors de la présentation de ses résultats, le groupe a évoqué sa stratégie dans l’électromobilité. En 2017, il a remporté 20 commandes portant sur la fabrication en série de systèmes d’entraînement électriques, pour une valeur totale de 4 milliards d’euros. Bosch table, à compter de 2020, sur le développement d’un marché de masse pour les véhicules électriques et entend en devenir leader.

Mais, l’équipementier ne mise que pas que sur le véhicule à batterie. Il croit aussi au potentiel de la pile à combustible. C’est un domaine qu’il essaie de pousser en Chine pour les véhicules utilitaires, aux côtés de la start-up américaine Nikola Motor Company et de l’entreprise chinoise Weichai Power. Il est d’ailleurs à noter que Bosch et Weichai font tous deux partie de l’Hydrogen Council.