A l’occasion d’une journée destinée aux investisseurs, ce mardi à Paris, l’équipementier français (détenu à 46,34 % par PSA) va détailler ses ambitions pour 2025. Il anticipe notamment l’arrivée de technologies propres dans l’automobile. Avec le durcissement de la réglementation sur l’ensemble des marchés, en particulier pour les véhicules utilitaires, Faurecia pense que l’électrification va se développer. Pour les véhicules zéro émission (batterie et pile à combustible), le groupe a développé « un écosystème solide et une offre technologique innovante », pour un contenu moyen de 850 euros par véhicule.

Faurecia a par ailleurs déjà remporté ses premiers contrats portant sur les deux types de véhicules zéro émission. Concernant l’hydrogène, il a en effet révélé avoir un accord avec un constructeur international de premier plan.

Pour Patrick Koller, le Directeur Général, « la stratégie de Faurecia est parfaitement en phase avec les quatre tendances de fond de l’industrie automobile : la connectivité, la conduite autonome, la voiture partagée et l’électrification. Pionnier en la matière, le Groupe a très vite déployé un écosystème technologique permettant d’accélérer la croissance de « Sustainable Mobility » et « Smart Life on Board ». Nous avons déjà enregistré 3,5 milliards d’euros de commandes pour ces technologies, et d’ici à 2025, les ventes des « New Value Spaces » représenteront plus de 20 % des 30 milliards d’euros visés par le Groupe », conclut-il.