air-liquide-installs-a-new-hydrogen-charging-station-in-france

Si l’on en croit les Echos, la filière française de l’hydrogène a pour ambition de créer d’ici 3 ans une centaine de stations de ravitaillement pour les véhicules alimentés par pile à combustible. Un chiffre qui paraît modeste par rapport aux 400 sites prévus en Allemagne pour 2023, mais malgré tout conséquent pour un pays qui, jusqu’à présent, a surtout mis l’accent sur la voiture électrique à batterie. Le fait est que, sous l’impulsion de Ségolène Royal et d’Emmanuel Macron, la France est en train de réviser sa doctrine.

Le ministre de l’Economie a d’ailleurs donné une nouvelle impulsion à la Nouvelle France Industrielle. En ce qui concerne l’automobile, la nouvelle thématique « mobilité écologique » rassemble les projets liés à la réduction de la consommation des véhicules (2 L/100 km), au véhicule électrique (dont la propulsion par une pile à hydrogène) et à l’infrastructure de charge, ainsi qu’au pilotage automatique.

La partie hydrogène et batterie est d’ailleurs pilotée par une même personne, Florence Lambert (DG du CEA Liten). Le plus amusant est que ce programme de la mobilité écologique comporte des représentants des constructeurs français, avec Gilles Le Borgne (Directeur de la R&D de PSA Peugeot Citroën), Gaspar Abelan Gascon (Directeur de la R&D de Renault), et Carlos Ghosn (PDG de Renault-Nissan), qui n’ont pas la même opinion. On sait que l’hydrogène n’est pas une priorité du moment pour PSA, alors que Renault expérimente en ce moment le prolongateur d’autonomie sur la HyKangoo avec la pile de SymbioFCell. Il sera intéressant de voir quel suite compte donner à ce projet Carlos Ghosn, sachant que Nissan a aussi une expertise dans l’hydrogène.

Le fait est qu’au-delà de Toyota, d’autres constructeurs dont Hyundai ont une offre et que d’autres modèles vont sortir. Le gouvernement français en a pris conscience et attend la remise d’un rapport pour décider des actions à mettre en place. La question de l’infrastructure est évidemment un point clé.

En attendant, la France ne compte à ce jour que 5 stations opérationnelles, à Saint-Lô, Albi, Grenoble et Lyon. Il y en aura 17 prochainement…