Dans son journal du futur*, RTL imagine que des tensions pourraient arriver en 2047 sur les cours du platine. La chronique évoque en effet une nationalisation des mines de platine en Afrique du Sud pour garder le contrôle de cette matière première, essentielle pour les piles à combustible des voitures à hydrogène. RTL estime que ce type de véhicules va se développer en 2030, grâce à une autonome supérieure et un temps de recharge plus court.

Mais, ce succès a une contrepartie : l’accès aux ressources de platine. Le journal du futur imagine que l’Afrique du Sud va devenir la Pt Belt. Autrement dit, le territoire de référence. De la même façon que le lithium suscite des craintes pour le véhicule électrique à batterie, en raison du contrôle exercé par la Chine, le platine sera-t-il demain une denrée plus rare et donnant lieu à des tensions géopolitiques ?

Rappelons que les industriels essaient de réduire la part du platine pour les piles à combustible. Daimler a par exemple réduit de 90 % cette part sur la pile qui équipe le GLC F-Cell, son SUV à hydrogène.

 

*qui s’appuie sur des études scientifiques