Hyundai a mis à la route un autobus à hydrogène en circulation sur une ligne régulière à Ulsan, après une période d’essai d’un an, ce qui constitue une première en Corée du Sud. Le véhicule a commencé à transporter des passagers deux fois par jour sur un trajet de 56 kilomètres, a indiqué le ministère coréen du Commerce, de l’Industrie et de l’Energie, ajoutant que 30 nouveaux autobus seraient mis en circulation l’année prochaine dans plusieurs grandes villes du pays.

Le gouvernement coréen, Hyundai et des responsables de la ville d’Ulsan ont signé un protocole d’accord pour développer l’infrastructure de distribution d’hydrogène et le secteur émergent des véhicules utilisant ce carburant.

Hyundai et ses fournisseurs ont annoncé qu’ils investiraient 900 milliards de wons (690 millions d’euros), afin de fabriquer 30 000 véhicules à hydrogène par an. Le ministère a pour sa part indiqué qu’il augmenterait son soutien aux véhicules à émission zéro, en vue de créer d’ici à 2022 un marché de 16 000 véhicules roulant à hydrogène, dont un millier de bus.