Dans les pages Opinion, le Président de Symbio – qui est par ailleurs premier vice-Président de l’AFHYPAC – appelle les pouvoirs publics à faire de la transition énergétique une opportunité, et non un « épouvantail » synonyme de taxes et d’impôts. « Ne serait-il pas magnifique en effet si, en son nom, les entreprises actrices de la transition énergétique (constructeurs d’automobiles, de chaudières, etc., et des machines servant à les fabriquer) investissaient massivement en France et fabriquaient en grandes quantités les produits d’un monde zéro-émission (des ampoules aux voitures) et/ou les machines-outils associées ? », écrit-il.

Fabio Ferrai plaide pour « des outils de financement qui rassurent les industriels sur la rentabilité de leur investissement à moyen terme, tout en garantissant aux autorités que le modèle mis en place tournera in fine sans subvention » Et il cite l’exemple de la région Auvergne-Rhône-Alpes qui, à travers son plan Zero Emission Valley pour le déploiement de l’hydrogène, applique l’un de ces outils.

La tribune est à lire ici.