Air Liquide soutient CertifHy, la première plateforme de Garanties d’Origine pour l’hydrogène vert et bas carbone. Le groupe est en effet impliqué dans ce projet, initié par la Commission Européenne et financé par le FCH-JU. Le site de production de Port-Jérôme-sur-Seine, en Normandie (et qui est exploité par Air Liquide) fait partie des 4 sites retenus en Europe dans le cadre de cette phase-pilote.

On retrouve d’autres groupes français au sein de ce projet, dont ENGIE, EDF et même le constructeur Renault. Au total, une centaine de partenaires sont associés à la plateforme Certifhy.

Si la Garantie d’Origine (GO) a déjà été mise en place en Europe pour garantir la provenance de l’électricité verte ou du biométhane, c’est nouveau pour l’hydrogène. Il existe désormais deux types de labels :
– CertifHy Green Hydrogen (hydrogène vert) si celui-ci est bas carbone et produit à partir d’énergies renouvelables (biomasse, hydraulique, éolien, solaire) ;
– CertifHy Low-Carbon Hydrogen (hydrogène bas carbone) s’il est produit à partir d’énergies non renouvelables avec une empreinte carbone faible (60 % plus basse que les procédés conventionnels de production par reformage de gaz naturel).